Qu’est-ce que l’Antarctique ?

La situation géographique

L’Antarctique est située au sud de la convergence antarctique, une région située entre environ 55° et 58° de latitude sud, qui entoure le continent antarctique.

La convergence antarctique peut être définie comme la zone de contact entre les eaux antarctiques et les eaux moins froides et moins denses de la zone subantarctique. Cette limite est une frontière importante du point de vue biologique et océanographique et a son équivalent dans l’atmosphère où un front polaire atmosphérique sépare les masses d’air froid dans la région antarctique d’autres plus chaudes dans la région subantarctique. L’Antarctique couvre les territoires au sud de la parallèle 60° S, qui est la région visée dans le Traité sur l’Antarctique. À l’exception du nord de la péninsule antarctique, pratiquement tout le continent antarctique se trouve au sud du cercle polaire antarctique (66° 33 ‘S).

L’Antarctique, un continent glacial

Le continent antarctique a une forme presque circulaire, à partir de laquelle la péninsule antarctique fait saillie dans une direction sud-nord. Il a un diamètre d’environ 4500 km et une superficie d’environ 14 millions de km2 ; de cette superficie, moins de 1% est exempt de glace. C’est le continent le plus froid, le plus sec et le plus venteux avec la hauteur moyenne la plus élevée (plus de 2000 m au-dessus du niveau de la mer) de la planète. Sa taille est supérieure à celle de l’Australie et légèrement inférieure à celle de l’Amérique du Sud. Il est séparé de cette dernière par le passage Drake ou Mer des Sickles, de près de 1000 km, tandis que la distance vers l’Afrique et l’Australie est respectivement de 3800 et 2500 km. C’est un continent entouré d’océans, contrairement à l’Arctique, qui est, par essence, un océan entouré de continents.

Les montagnes transantarctiques, un alignement élevé d’environ 4000 km de longueur, divisent le continent en deux parties inégales : l’Antarctique occidental et l’Antarctique oriental. Ce dernier est constitué, principalement, de très vieilles roches, dans sa majorité de plus de 550 millions d’années, et recouverte d’une couche de glace qui, dans certaines zones, dépasse les 4500 m d’épaisseur. Mais pas le même dans l’Antarctique occidental, un secteur situé au sud de l’Amérique du Sud qui comprend la péninsule antarctique, où les roches sont plus récentes, la couverture de glace est plus mince et aussi il y a la plus haute montagne du continent, le Mont Vinson (4897 m au-dessus du niveau de la mer). Dans cette partie du continent, au cours des dernières décennies, il y a eu une augmentation de la température et une perte de glace plus intense qu’en Antarctique oriental.

Dans l’Antarctique il y a des volcans actifs, tels que sur l’île Déception, dans le secteur nord de la péninsule antarctique, ou Erebus, 3794 m d’hauteur, sur l’île de Ross (Antarctique oriental), qui domine la barrière de glace Ross.

Il y a plus de 150 lacs cachés sous la glace antarctique, dans certains cas, de plus de 3600 m sous la superficie, comme le lac Vostok, qui a environ 14 000 km2 d’extension et a une taille similaire à celle du lac Maracaibo (Venezuela).

Dans ce continent, plus des trois quarts de l’eau douce existant sur Terre sont stockées, sous forme de glace, puisque l’épaisseur moyenne de la couche de glace dépasse 2000 m. Si tout ce volume de glace passait à l’état liquide, il y aurait une augmentation du niveau de la mer de l’ordre de 65 m, bien que ce scénario ne soit pas probable dans les échelles de temps habituelles pour les humains.

Jours et nuits polaires

La durée du jour et de la nuit antarctiques est une conséquence de la localisation polaire du continent et de l’inclinaison de l’axe terrestre. Le jour du solstice d’été (21 décembre, lors du démarrage du point de vue astronomique de ladite station dans l’hémisphère sud), à tout moment au sud du cercle polaire antarctique, le jour est de 24 heures de lumière ; opposé, au solstice d’hiver (21 juin), il a 24 heures d’obscurité. La situation extrême se produit dans le pôle sud géographique, où le soleil reste six mois sans se cacher à l’horizon et encore six mois en dessous. Au cours de la transition entre l’hiver et l’été, alors que le soleil est déjà proche de l’horizon, le jour se lève avec pénombre. Entre le cercle polaire antarctique et le pôle sud géographique, les variations de la durée du jour et de la nuit sont graduelles, et la région a des étés de longues journées et des hivers de longues nuits.

[Photo from Unsplash]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.