Une partie du territoire britannique en Antarctique porte le nom de la Reine Élisabeth II

En 2012, le souverain britannique a célébré le jubilé de diamant et, après une visite au Bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth, le secrétaire d’État William Hague a annoncé que la partie sud du territoire de l’Antarctique britannique avait été nommée « Queen Elizabeth Land » à l’honneur du 60e anniversaire du règne de la Reine Élisabeth II.

La zone maintenant connue sous le nom de « Queen Elizabeth Land », qui n’avait pas de nom auparavant, a une superficie de 437 000 kilomètres carrés.

« Queen Elizabeth Land » est délimité au nord par la barrière de Filchner-Ronne (Filchner-Ronne Ice Shelf), au nord-est par la terre de Coats (Coasts Land), à l’est par la terre de Dronning Maud (Dronning Maud Land) et s’étend à l’ouest entre le Pôle Sud et le courant glaciaire Rutford (Rutford Ice Stream).

Le nom « Queen Elizabeth Land » sera désormais utilisé sur toutes les cartes britanniques. En raison du statut unique de l’Antarctique, qui est couvert par un traité international suspendant la souveraineté territoriale, d’autres pays décideront de reconnaître ou non officiellement le nom.

[Photo from Pixabay]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.